La politique extérieure de l’Algérie (1962-1978)

Nicole Grimaud
KARTHALA Editions, 1984 – Algeria – 366 pages
Paris, Karthala, 1984. 24 cm, 366 p. (Hommes et sociétés)

compte rendu: Leveau Rémysem
Revue française de science politique Année 1985 Volume 35 Numéro 5 pp. 931-934

Certains pays ce fut longtemps le cas de Allemagne ou du Japon ontpolitique exterieure
pas une politique extérieure la mesure de leur rôle économique mondial
On ne peut en dire autant de Algérie qui comme le montre Nicole
Grimaud avait déjà une politique étrangère avant exister pleinement
comme Etat Son expertise manier la dimension internationale des affaires
faire valoir son point de vue auprès des organisations internationales ou
dans la complexité des relations inter-arabes ou inter-maghrébines ont servi
dès le début de insurrection compenser la faiblesse et la division du
mouvement nationaliste Son aptitude influencer opinion publique fran aise
et internationale plus compté partir de 1960 pour obtenir indépendance
du pays que ses succès militaires
Nicole Grimaud suivi ces affaires depuis la naissance de Etat algérien
Elle connaît les acteurs principaux et sait apprécier leur valeur Son analyse
faite de précision et de sympathie accumulé les détails significatifs recoupé
les chronologies Elle interrogé les témoins et consulté les auteurs même
ils sont peu accessibles qui ont de loin ou de près touché son
sujet Sa sensibilité aux problèmes économiques ou aux rapports de force
entre les différents acteurs du pouvoir lui permet de nuancer et de redonner
sa juste place la politique extérieure de Algérie
Un tiers de ouvrage est consacré aux relations avec la France Au
lendemain de indépendance la volonté politique du général de Gaulle
trouvé auprès des dirigeants algériens une réponse implicite attentive Si un
habillage idéologique élaboré pouvait satisfaire amour-propre révolutionnaire
algérien Ben Bella veillait ne pas heurter les intérêts fran ais jugés
essentiels dans le domaine des hydrocarbures ou des clauses militaires des
accords Evian De son côté la France acceptait le sacrifice des intérêts
privés fran ais ce prix est opérée une succession Etat inespérée
compte tenu de intensité de la lutte et des précédents de rupture sourcilleuse
qui avaient marqué les rapports avec la Guinée ou achèvement des
indépendances marocaine et tunisienne Cette complicité entre la Cinquième
République et les révolutionnaires algériens été vite ressentie avec
inquiétude et irritation par les autres pays du Maghreb et ce sentiment
pu en partie jouer dans le déclenchement du conflit algéro-marocain de
1963
ambiguïté de ce rapport demeure au départ du général de Gaulle
La présidence de Georges Pompidou va être occasion pour Algérie de
récupérer le contrôle de ses ressources en hydrocarbures et de disposer des
moyens financiers une politique extérieure qui vont lui permettre de
surclasser encore plus ses voisins Algérie planifie un développement
économique qui de sens que il intègre son espace ses voisins et
pour partie au moins Afrique noire un moment où elle refuse de se
plier formellement toute esquisse de construction maghrébine Mais la
dernière étape de la décolonisation économique aura enfin pour conséquence
le relâchement de la complicité avec la France Paris ne reconnaît plus
implicitement Algérie le rôle de puissance régionale intermédiaire accepté
durant la période précédente
Lorsque le président Boumedienne voudra recréer cette complicité avec
la France de Valéry Giscard Estaing il se heurtera une incompréhension
mêlée inquiétude Et si analyse de Nicole Grimaud était poursuivie audelà
de 1978 elle aurait pu retrouver une illustration de la permanence de
cette attitude avec de nouveaux partenaires des deux côtés
Un autre aspect majeur des relations franco-algériennes concerne émigration
Nicole Grimaud consacre plusieurs développements qui auraient
mérité en final une synthèse et une analyse plus poussée Le thème est
important dans la mesure où il place le pouvoir algérien comme acteur au
ur du système politique fran ais
Depuis indépendance la plus grande prudence est manifestée dans un
domaine où les discours officiels des deux parties ne coïncident plus avec
la réalité et aboutissent en fait placer Algérie dans une situation voisine
de celle qui aurait dû être celle de la France au lendemain des accords
Evian si la minorité européenne était restée en place Le moins on
puisse dire est Alger ne souhaite ni expliciter ni exploiter cette situation
ambiguë Mais pourra-t-on maintenir cette ambiguïté si les tensions amplifient
entre les commuanutés émigration crée aussi une économie souterraine
liée aux transferts monétaires aux investissements immobiliers et aux achats
de biens de consommation et voit prospérer une classe moyenne algérienne
la jonction des deux systèmes Peu importantes du côté fran ais les
conséquences sociales en Algérie pourraient amplifier et se manifester au
niveau politique
Les relations inter-maghrébines auxquelles Nicole Grimaud consacre deux
longs chapitres se situent en fait dans le prolongement de cette rivalité
complice ou conflictuelle avec la France dans la reconnaissance un rôle
régional Au ur du problème se trouve affaire des frontières sahariennes
La Tunisie est accommodée non sans réticences de la part qui lui était
dévolue la fin de la période coloniale Le poids de Algérie ses côtés
crée naturellement une relation de dépendance et de protection courtoise
Cette tutelle souple peut étendre le cas échéant aux organisations arabes
siégeant Tunis il agisse de la Ligue arabe ou de OLP
Avec le Maroc les relations sont par nature différentes Face aux
pressions algériennes le pays se raidit et conserve initiative dans affaire
saharienne Ce contrôle de espace des ressources phosphatières qui font
pendant un moindre niveau aux hydrocarbures algériens et accès
Afrique noire constituent pour le Maroc un enjeu essentiel Algérie feint
de voir dans cette attitude une incompatibilité des régimes politiques en
présence affaire est plus complexe et le Sahara ne constitue pas uniquement
pour la monarchie un lieu politique de rassemblement national Istiqlal
la gauche armée et le parti communiste ont sur ce point des positions au
moins aussi intransigeantes que celles Hassan II
Les fondements de la légitimité politique des deux pays sont de nature
différente et éclairent peut-être le caractère du conflit et indirectement le
rôle de la politique extérieure dans le fonctionnement de organisme politique
algérien Pour Algérie autorité qui contrôle le pouvoir politique ne peut
uniquement imposer par la force et le poids indirect de armée dans son
investiture Elle doit justifier son pouvoir aux yeux de la classe moyenne et
une opinion publique informelle par un projet de développement et par
une politique extérieure active Celle-ci offre la classe politique un rôle
dans organisation long terme de espace régional maghrébin et éven
tuellement de Afrique de Ouest qui compense absence initiative et
ouverture sur le plan interne Au Maroc une forme limitée de libéralisme
existe assurant la classe politique une participation aux décisions au niveau
local et une certaine fa on au niveau national tant que la capacité de
la monarchie régler le fonctionnement du système est pas remise en
cause Ce jeu suppose même un pluralisme la fois réel et fabriqué que
la légitimité religieuse et historique de la monarchie équilibre alors par
un jeu politique limité aux élites malgré les soubresauts que on connaît
Dans ces conditions le système politique marocain est plus la recherche
équilibre que expansion Mais il ne peut courir le risque échecs
économiques graves la perte du contrôle du marché des phosphates ou de
politique extérieure domination directe ou indirecte de espace saharien
atlantique par Algérie sans voir remise en cause la légitimité du pouvoir
monarchique
Le rôle des Etats-Unis et de URSS dans ce jeu politique reste limité
Les enjeux sont moindres au Moyen-Orient par rapport équilibre
stratégique mondial Algérie retrouve cette réalité déplaisante elle
aventure Le rapport dominant avec la France rassure les deux Grands
en neutralisant une certaine fa on espace régional
Les chapitres consacrés aux relations avec le Moyen-Orient font ressortir
importance des soutiens de la période de guerre et le rôle dominant de
la personnalité de Nasser Par la suite le soutien intransigeant la résistance
palestinienne va constituer une source de légitimité accessoire que le pouvoir
marocain compensera par le rôle Hassan II la tête du comité Al Qods
Mais âpreté des conflits inter-arabes et la présence accrue des super-grands
font ressentir les limites un jeu ou Algérie se sent moins de poids au
Maghreb ou en Afrique de Ouest Les relations avec les pays producteurs
de pétrole sont importantes du fait de influence elles peuvent avoir sur
le niveau de sa rente pétrolière et installation Tunis de la Ligue arabe
et de OLP accentue son pouvoir influence sans engager trop
LOUA constitue par ailleurs un forum utile pour le soutien des thèses
algériennes sur le maintien des frontières héritées de la colonisation et la
mise en avant une République saharienne placée dans sa mouvance Les
autres domaines action extérieure non-alignés Tiers monde participent
plus du champ politique de substitution que Algérie crée habilement pour
compenser le vide de sa vie politique interne
La richesse et la précision de analyse de Nicole Grimaud mettent bien
en évidence originalité de la politique extérieure algérienne et son importance
dans la légitimation du système politique Les facteurs de émergence de
Algérie comme puissance dominante régionale sont dégagés notamment
dans analyse subtile et documentée des rapports avec la France et les
autres partenaires maghrébins essentiellement le Maroc appui de sa
démonstration il eût été intéressant intégrer plus nettement la démographie
et la rente pétrolière Ce dernier facteur permet aux dirigeants algériens de
disposer de ressources ils ont pas la différence du Maroc prélever
sur leur population pour la nourrir gérer son développement et trouver une
place avantageuse dans son environnement est grâce aux succès acquis
dans ces domaines que le groupe dirigeant algérien peut justifier légitimement
son monopole du pouvoir
La contribution très riche de cet ouvrage étude rationnelle des données
de base et des comportements ne peut que faire souhaiter de le voir
compléter suivant les axes de recherche qui semblent les plus prometteurs
Remy LEVEAU
Institut études politiques

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *